découvrez pourquoi vous échouez votre pitch

Savez-vous précisément pourquoi votre pitch fait plouf?

Déjà, avant, vous sentiez bien qu’un truc clochait. Mais là, avec les networking en visioconférence, vous ne pouvez plus faire l’autruche. Votre pitch fait plouf. Face caméra, impossible pour vos interlocuteurs de faire semblant. Vous présentez votre entreprise et dans leurs yeux le vide. Alors certains sont polis, ils esquissent un sourire. Ceux à l’âme de sauveur vont même jusqu’à vous poser une question. Vous n’êtes pas dupe, vous sentez bien que votre pitch n’accroche pas.

Mais avant de vous lancez dans l’aventure du networking et de ses pitchs à répétition, vous êtes-vous posé les bonnes questions?

 des conseils pour réussir votre pitch

Combien de temps avez-vous passé à préparer votre pitch?

Présenter votre entreprise en 60 secondes ne semblent pas sorcier. Vous connaissez sur le bout des doigts absolument tout ce que vous faites. Pourtant arriver à trouver les mots justes pour retenir l’attention demande un travail de préparation important. Ecrire un pitch percutant de 60 secondes demande entre 45 minutes et 1 heure de préparation. En effet, pitcher ce n’est pas présenter l’intégralité de vos produits ou de vos services. Pitcher, c’est embarquer votre auditoire dans votre histoire.

Avez-vous réfléchi à ce qui rendait votre entreprise singulière?

Lors de networking vous vous êtes certainement déjà retrouvé avec des professionnels qui vendaient les mêmes produits ou services que vous. Pourtant vous savez que vous êtes différent. Vous savez que ce que vous proposez n’est pas exactement la même chose ou que ça ne répond pas aux besoins des mêmes cibles. Tout ceci, il faut arriver à le mettre en mots. Sans une réflexion approfondie sur ce qui fait vos particularités, vous ne pourrez trouver les mots qui refléteront les couleurs spécifiques de votre entreprise. Pitcher c’est être capable de faire ressortir ce qu’il y a d’unique dans votre proposition.

Qu’attendez-vous de vos interlocuteurs?

Prendre la parole en public pour parler de soi est certainement un des exercices de communication le plus angoissant pour beaucoup de personnes. Aussi, avez-vous déjà compté combien vous coûtaient tous ces networking? Entre le temps passé, le droit d’entrée et l’adhésion, il est bien dommage que vos pitchs ne vous rapportent rien. Mais vous êtes-vous fixé des objectifs précis? Lorsque vous pitchez qu’attendez-vous de la personne qui vous écoute? Une question, une demande de rendez-vous, une recommandation. La définition de ces objectifs vous aidera à mettre une intention juste dans votre pitch. Cela n’est toutefois pas suffisant pour provoquer une action chez votre interlocuteur. A la fin de votre pitch, vous devez exprimer clairement ce que vous attendez de lui. Pitcher c’est présenter un projet avec un objectif clair et déclencher une action chez son interlocuteur.

Combien de pitchs avez-vous?

Une des erreurs les plus fréquentes est de chercher à tout dire en un seul pitch. Or plus on parle, moins on vous écoute. Le pitch demande de la précision. Le discours doit être affûté. Pour capter l’attention, votre pitch doit avoir un angle percutant. Il doit parler d’une seule problématique à votre cible. Vous devez ensuite montrer comment vous résolvez ce problème et quel bénéfice concret votre solution apporte. Ainsi à chaque cible, à chaque produit, à chaque service, son pitch!

Le saviez-vous?

Chaque semaine je propose différents ateliers gratuits et workshop autour du pitch. Pour recevoir le calendrier de mes événements et des articles inédits, abonnez-vous à ma newsletter.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.