Comment je trouve mon inspiration

Si vous me suivez sur Instagram, vous voyez passer de temps à autre en story des textes poétiques que j’ai écrits à différentes occasions. Vous vous demandez certainement quel rapport il peut bien y avoir avec la communication marketing. 

Des demandes qui évoluent

De plus en plus d’entreprises me sollicitent pour que je leur écrive des textes avec mon propre style d’écriture. Cette demande est assez nouvelle.

Auparavant mes clients me sollicitaient pour que je retranscrive au plus juste ce qu’ils ont dans la tête. On ne parlait pas vraiment de style. Je mettais d’ailleurs un point d’honneur à ce qu’on ne puisse pas me reconnaitre dans leurs textes. Je faisais en effet en sorte à ce que le ton d’écriture colle parfaitement à la personnalité de leur entreprise. 

Mais là, mes clients du printemps ne veulent pas du tout ça. Ils veulent me voir dans leur texte. Il veulent du made in Anne-Lise. Ils veulent que je fasse danser les mots comme dans mon blog « Anne-Lise fait des chansons« . Ils veulent du vif, du sensible, du poétique, du joyeux. 

La nécessité d’une autre discipline

Etre un caméléon pour se fondre dans l’identité d’un autre et déployer son propre style d’écriture ne demande pas la même discipline. Lorsque mes clients veulent du made in Anne-Lise, il me faut puiser dans mes propres ressources intérieures. Mon style s’alimente de ce que je ressens, de mes rencontres, de mes rêveries, de mes émotions. Pour trouver la dynamique de mon style, les couleurs de mes mots, je dois alimenter mon imaginaire. Je dois surtout m’entraîner à le sortir de moi pour le coucher sur le papier. Je dois en permanence me nourrir d’expériences et oser les mettre en mots. 

Alors aller chercher du côté de genres littéraires fait partie de ce travail. Les contraintes de la poésie m’aident à découvrir de nouvelles sonorités, de nouveaux rythmes. Et à chaque fois, la poésie fait virevolter le style made in Anne-Lise.

Et si on travaillait ensemble ?

%d blogueurs aiment cette page :