A propos

Un jour, un petit bonhomme de 7 ans me demanda : « Anne-Lise, c’est quoi ton métier? » À ce moment-là, j’exerçais comme psychopédagogue ; un terme somme toute assez obscur… Alors je lui ai simplement répondu : « Mon métier, c’est aider les gens à grandir. »

Docteure en psychologie, j’ai pendant près de 10 ans  aider à grandir ceux qui se cachent, qu’on cache, ceux qui doutent ou n’ont même plus le courage de douter, ceux qui ont trop souvent rencontré des gens qui ont baissé les bras avant de les lever, ceux qui se sont cognés partout, tellement cognés qu’ils ne sentent plus rien. Je les ai aidés à croire en eux à travers l’écriture. Et puis les différentes réformes ont rendu l’exercice de ce métier de plus en plus difficile. 

À la fin de l’été 2016, je déjeunais avec ma copine Mylène et je lui parlais de mon envie d’écrire plus, d’écrire différemment.

J’écris depuis le CP. J’ai entretenu des correspondances, écrit des journaux intimes, tenus des blogs. J’aime tellement écrire que tous mes travaux de recherche universitaire ont porté sur l’écriture. Écrire, ça me remplit.

Lors de ce déjeuner, je racontais aussi à Mylène mon envie de reprendre des études, pourquoi pas faire une deuxième thèse. Depuis que j’avais soutenu mon doctorat, j’étais comme un toxico en manque. M’engager dans un long parcours d’apprentissage me manquait. Alors entre un morceau de soja et une bouchée de graines germées (nous étions en période végétarienne) elle me dit : « tu devrais regarder du côté de la formation de correcteur ». Je crois même qu’elle a rajouté au moment d’attaquer la purée de betterave  » tu sais, écrire ça pourrait être ton métier. »

Alors voilà un peu comment tout ça a commencé.

Voilà comment depuis janvier 2017, je suis rédactrice…

Une rédactrice qui écoute et donne l’élan d’oser pour se révéler.