Et si je quittais aussi Instagram?

Juin 19, 2022

Il y a bientôt un an, je fermais mon compte Facebook. Quelques mois, plus tard je m’interrogeais sur Instagram. Retour sur un an de réduction de production de contenu sur les réseaux sociaux.

Les conséquences de la fermeture de mon compte Facebook

Inutile de ménager le suspens. La fermeture de mon compte Facebook n’a eu absolument aucune conséquence. Facebook m’apportait du trafic sur mon blog Anne-Lise fait des chansons. Entre août 2021 et début 2022, il y a forcément eu une baisse de fréquentation. À moins d’être abonné à ce blog ou de venir régulièrement, il n’était pas possible de savoir si j’avais écrit un nouvel article.

En mars 2022 est sorti mon nouveau site dans lequel ce blog et mon activité professionnelle ont été fusionnés. Je communique sur l’ensemble à travers ma newsletter. Le référencement naturel semble bien meilleur. Le nouveau design a aussi très fortement contribuer à fidéliser de nouveaux lecteurs.

Facebook me servait aussi à entretenir des liens avec des entrepreneurs que je rencontrais en networking. Ces mêmes entrepreneurs sont soit abonnés à ma newsletter, soit connecté à mon compte LinkedIN. Fermer mon compte Facebook n’a donc rien changé.

Il y a quelques jours, j’ai néanmoins dû ouvrir à nouveau un compte Facebook. En effet, un client important va lancer une très grande communication sur ce réseau social. J’ai donc besoin de suivre cette activité pour ajuster ma prestation de conseil.

Et là, mauvaise surprise! 

En voulant créer un nouveau compte, je découvre que mon « ancien » compte existe toujours. En retournant sur la plateforme, il a automatiquement été réactivé. Aucun de mes contenus n’avait été supprimé… Quitter Facebook semble donc quasiment impossible.

Le cas Instagram

En octobre 2021, je vous faisais part de mes questionnements quant à Instagram. À la fin de l’année, une de mes lectrices, Lucyle Maurice, publiait un fantastique article expliquant pourquoi elle avait décidé de quitter Insta. Pour elle, ce réseau a alimenté son syndrome de l’imposteur et contraint de manière négative sa créativité. Même si je n’ai pas vécu la même chose, je sais pertinemment que beaucoup de personnes, et notamment beaucoup de mes clients, vivent la même chose.

Depuis cet article, Instagram a continué à faire des siennes. L’algorithme a connu et connait de très grandes modifications. Alors qu’il était préconisé de mettre une vingtaine de hashtags, il faut désormais s’en contenter de 5. Des comptes ont été fermés du jour au lendemain sans réelle explication : certains publiaient des dessins trop choquant pour l’algorithme, d’autres auraient eu recours à des applications non homologuées par Insta. Les dessins trop choquants étaient simplement des seins. En revanche, les commentaires haineux continuent d’avoir légion. Insta se défend en disant qu’il est très compliqué techniquement de les modérer. Argument étonnant quand on sait que le réseau social Twitch peut bloquer des commentaires dès la première utilisation d’un gros mot.

Aujourd’hui, Instagram est en train de connaître un bouleversement encore plus important. A présent, pour espérer que son contenu soit vu, il faudra le publier sous format vidéo. La place du texte sera réduite à peau de chagrin.

Céder à la tentation de fermer?

La tentation est grande 

Néanmoins, malgré tout ce que je viens de dire, je continue à conseiller à mes clients d’avoir une activité sur les réseaux sociaux. Ils restent un moyen assez simple de garder le contact avec des prospects. Aussi pour leur permettre de les utiliser le plus justement, il me faut suivre leur fonctionnement. Impossible de le faire sans y être.

Comme il y a un an, je continue de plaider en faveur d’une stratégie autour de la newsletter et du blog. Les réseaux sociaux doivent être un élément pour faire venir ses lecteurs vers un outil de communication plus efficace et surtout plus éthique.

Anne-Lise

Newsletter

Recevez tous les 15 jours une chronique inédite et mes derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rédactrice et consultante en stratégie éditoriale, je fais émerger l'identité des entreprises. Je la mets en mots pour assoir leur notoriété et les positionner de manière stratégique.

Catégories

Prendre un rendez-vous découverte