Confessions intimes

Déc 19, 2016

Montréal. Avril 2016.

Malgré une pluie torrentielle, avec Suricate-Cameraman, nous avions décidé d’aller visiter dans la vieille ville.Nous nous étions munis d’un plan en papier. Une fois à l’extérieur du métro, nous le sortîmes afin de nous diriger vers un musée. Juste le temps de quelques hésitations, la pluie avait dissout notre unique carte. Nous dûmes alors compter sur notre intuition pour nous rendre à destination.

Suricate-Caméraman est une homme de technologie. Il dégaina son téléphone portable et le mit en mode boussole. « Suis moi poupée! » Galopant derrière lui, il me fit traverser des dizaines de rue inondées. Le vent se leva. La pluie devint neige. Il prit la décision d’emprunter le réseau sous-terrain. Trois heures à déambuler par trente degrés, nous ressortîmes au beau milieu du quartier chinois de Montréal sans aucun musée à portée de vue. La boussole avait fini par rendre l’âme. La nuit tombait. Les chiens hurlaient. L’odeur du gras de nems était notre seul réconfort – encore aurait-il fallu aimer les nems.

Suricate-Cameraman me regarda.

« C’est la fin ».

Au bord des larmes, il me chuchota : « Avant de mourir, il faut que je te dise quelque chose. Quelque chose que personne ne sait. Ca a commencé il y a environ 15 ans. J’étais seul. Je ne voulais pas. Je savais que c’était mal. Impossible de résister. J’ai allumé la télé. TF1. J’ai regardé un épisode d’Hélène et les garçons. Puis deux. Le lendemain ça a recommencé et le surlendemain et le…. »

« Oh! Suricate-Caméraman! Je suis tellement heureuse de mourir avec quelqu’un qui partage ma passion! »

« Anne-Lise! Là-bas! Notre bouche de métro! »

Illustration : Designed by Freepik

Anne-Lise

Ne loupez aucune chanson !

Pour recevoir un mail hebdomadaire avec les derniers articles publiés

J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité de ce site.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.