#févrierécrit : Bulgarie

Fév 28, 2023

Après Djerba, direction la Bulgarie en 2019.

J’avais déjà visité ce pays en 2004 lors d’un voyage en randonnée. A l’époque, les réflexes soviétiques étaient encore présents. Dans les hébergements, je devais laisser mes papiers. Au musée, il y avait deux tarifs : un pour les Bulgares et un pour les étrangers. Personne ne parlait anglais.

15 ans plus tard, la Bulgarie a bien changé.

Dans ce voyage, en plus de Monsieur Bouchut et Petit Bouchut, il y avait Sophie-Du-Doubs, son Monsieur-Du-Doubs, Petite-Du-Doubs-1 et Petite-Du-Doubs-1 (même âge que Petit Bouchut).

Si pendant longtemps j’ai organisé les voyages à l’étranger, pour la Bulgarie j’ai décidé de passer par une agence. C’est donc Balkania Tour qui s’est chargé de tout. Dans le formulaire de contact, j’avais indiqué que je souhaitais des logements roots, histoire de pimenter un peu le voyage. Je pense que si j’avais demandé des logements de niveau supérieur, nous aurions eu des personnes pour nous masser la nuit. On était très très loin du roots que j’imaginais.

Côté nourriture, j’avais briefé tout le monde. En 2004, j’avais eu droit à concombre, tomate, feta et un bout de pain à tous les repas. Pour ce voyage, je pense que nous avons goûté absolument toutes les spécialités des Balkans. Enfin goûter en un euphémisme. Il s’agissait davantage de repas comme dans les 12 travaux d’Astérix.

Quand je vous dis que la Bulgarie a bien changé...

Sofia

Sofia est devenue joyeuse. Je n’ai pas revu des immeubles avec des impacts de balles.

Dans les rues, les jeunes chantent, dansent, répètent des spectacles.

Seul point identique à 2004, un marché avec des objets nazis… Pourquoi? Mystère!

Dobarsko

Premier village du séjour.

Comme à notre habitude lorsqu’on part avec la famille-Du-Doubs, notre préoccupation à 17h est de trouver un bar pour l’apéro. Mission réussie. Nous avons trouvé un bar. De toute façon, il n’y en avait qu’un, un peu caché. A la terrasse que des hommes. Si à Sofia, tout le monde parle anglais, ici ce n’est pas le cas. Et la langue bulgare au fin fond de la Bulgarie parlée par des hommes, ça fait un peu peur.

Au moment de passer commande, la barrière de la langue est infranchissable. Monsieur Bouchut est emmené à l’intérieur de l’échoppe par un Bulgare qui parle un bulgare qui fait vraiment peur.

Pendant au moins 10 minutes, aucun signe de Monsieur Bouchut, ni de nos bières. Nous pensons à nos bières. Nous pensons à Monsieur Bouchut. Nous espérons qu’elles ne soient pas chaudes. Nous finissons par nous dire que Monsieur Bouchut a fini comme les voyageurs de l’auberge de Peyrebeille. Nous envoyons Monsieur-Du-Doubs chercher le corps. Il revient avec des bières. Monsieur Bouchut discutait accoudé au bar.

Monastère de Rila

En 2004 j’avais visité ce monastère avec un guide. C’était interminable. Il était entré dans tous les détails de la religion orthodoxe. Lors de ce voyage, il ne semble plus y avoir de guide extérieur. Nous avons été accueillis par des moines orthodoxes, donc. Très orthodoxe. Ils ont exigé que Petite-Du-Doubs-1 et Petite-Du-Doubs-2 se couvrent les jambes… On n’a donc pas tellement attardé chez les intégristes… Mais si vous aimez les icônes, c’est beau.

Le Pirin

Comme j’écris ce compte rendu 4 ans après et sans avoir gardé aucune note, je ne sais plus quel est le nom du village. De mémoire, il s’agit de photos dans le massif du Pirin, l’équivalent de nos Alpes françaises. Je me souviens que ça m’avait bien plus, mais je ne sais plus trop pourquoi.

Shiroka Laka

Là aussi c’était joli…

Plus bas, vous verrez une photo d’un service à liqueur. Il s’agit de raki.

Mauvais souvenir de 2004. On nous en avait servi dans une auberge avec des chasseurs d’ours. C’était tellement ignoble que j’avais jeté discrètement mon verre dans une plante. Il fallait effectivement être discret, car les chasseurs d’ours avaient le sang chaud. Ils auraient bien aimé en découdre.

En 2019, ils ont dû changer la recette… Nous avons vraiment beaucoup beaucoup apprécié!

Plovdiv

Deuxième plus grande ville de Bulgarie. Elle est considérée comme la capitale culturelle. Effectivement, beaucoup de bâtiments ont été préservés de l’invasion soviétique.

Zhervna

Et ensuite nous avons visité tout un tas d’autres villages charmants.

Anne-Lise

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.