Fin du blog…

Sep 26, 2017

Critiquer ce qui se passe à l’école, c’était un peu le fonds de commerce de ce blog. Cette année, une grande rentrée se profilait : l’entrée au CP.

J’ai frétillé tout l’été à l’idée du grain à moudre qu’allait me donner cette nouvelle étape. Toutes les conditions étaient réunis pour que je puisse me délecter de cette catastrophe pédagogique : le changement de rythme scolaire (retour à la semaine de 4 jours), le peu de formation des enseignants, la possible fermeture d’une classe, le stress parental à son niveau maximal.

Tout l’été, je me suis imaginé là au portail de l’école, ici à la réunion des parents, et encore là à lire les cahiers des mon fils. Je me voyais noter sur un nouveau carnet tout un tas d’anecdotes sur les bourdes de l’éducation nationale qui auraient été autant d’inspirations pour alimenter mon blog.

Le malheur s’est abattu sur moi. Dieu a certainement cherché à me punir.

Mon fils a été mis dans la classe de LA maîtresse. Oui LA maîtresse…. LA maîtresse qui se tient au courant de toutes les nouveautés en pédagogie, LA maîtresse n’a de cesse d’inventer, d’expérimenter, LA maîtresse qui prend le temps d’observer les enfants, LA maîtresse qui s’est fixé pour mission ultime de donner confiance aux enfants et de leur faire prendre du plaisir dans les apprentissages, LA maîtresse qui mène avec un enthousiasme contagieux sa réunion de rentrée de parents d’élèves.

Autant vous le dire, depuis le 4 septembre, je suis au bord de la dépression. Madame LA maîtresse parfaite veut de toute évidence tuer mon blog. Mais jusqu’à ce matin, je gardais espoir, là, tout au fond de moi. J’espérais qu’une bévue vienne comme ça, sans prévenir, du reste du personnel de l’école.

9h06, mon portable sonne. L’école! Ça y est! Je vais enfin avoir quelque chose à me mettre sous la dent !

« Bonjour Madame, c’est l’école de votre fils. Surtout ne vous inquiétez pas, on vous appelle simplement pour être sûr que Thomas reste bien à la cantine ce midi. Il est bien inscrit sur nos listes. Mais lui pense qu’il mange à la maison. Alors on vous appelle pour être sûr, pour le rassurer, pour ne pas qu’il s’inquiète, pour qu’il passe une bonne matinée »

9h07: l’école a tué mon blog. RIP.

Anne-Lise

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.