Le Noël de Mémé

Déc 28, 2016

(Article précédent)

Tout est presque prêt. Sœur Michèle finit d’accrocher la dernière guirlande au crucifix de la salle à manger. Sœur Blandine et Sœur Marie-Thérèse sont parties chercher les résidents dans leur chambre. Pour l’occasion, l’intendant a graissé les roues de tous les fauteuils.

Mémé a eu bien du mal à se réveiller ce matin. L’infirmière s’y est repris à trois fois. L’espace d’un instant elle a même crû…. Certes il y avait la messe de Noël, mais quand même : se coucher à 21h30, ce n’est plus de son âge.

Mémé, hier soir, elle s’en est donné. Elle a repris tous les cantiques à plein poumon. On a même pu la voir se dandiner sur « Minuit Chrétien ».

Les premières familles commencent à arriver. Elles viennent tous les week-end. Il devient de plus en plus coquin le petit de Madame Lepoint. Le médecin a dit qu’il viendrait pour le dessert. Espérons que cette année nous pourrons faire la connaissance du neveu de Mémé. Il pourra enfin demander de vive voix au Docteur s’il doit poser prochainement des congés pour les obsèques de sa grand-tante.

Encore quelques serviettes à finir de plier et nous pourrons passer à table. Mémé sera installée à côté de Monsieur Bouchard. On fait semblant de ne rien voir mais ces deux-là fricoter ensemble la nuit venue depuis un bout de temps. Monsieur Bouchard nous a mis dans la confidence. Ça sera au moment de l’apéritif, après les bénédicités. On lui a juste demandé de ne pas se mettre à genoux. Une nuit de noce à l’hôpital un soir de Noël, il y a plus romantique !

Illustration : Designed by Freepik

Anne-Lise

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.