Lettre à Manu : Université, prostitution et religion

Nov 9, 2017

Salut Manu!

Comment vas-tu?

Ça fait un petit moment que je ne t’ai pas donné de nouvelles. Mais toi non plus, je te ferai remarquer! 

J’ai suivi ce que tu voulais faire au niveau de l’Université. J’avoue que sur ce coup, tu as été super fort. Tu as réussi à faire passer la pilule d’une sélection à l’entrée de la fac sans que les syndicats étudiants ne bougent une oreille ; pas l’ombre d’une petite grève, d’un petit blocage, d’une petite prise d’otage à l’horizon. La classe!

Je pense que si tu avais avancé l’idée de former les enseignants universitaires à la pédagogie, je t’aurais demandé en mariage – enfin non peut-être pas, il y a Brigitte. Et moi, j’aime bien votre couple.

De toute façon, je ne doute pas que cette idée te trotte dans la tête et que tu réussiras à empapaouter ces gros mammouths de profs de fac d’ici la fin de ton mandat.  Parce qu’entre nous, lorsqu’il ne reste que 50 étudiants fin novembre dans un amphi qui, début septembre, en comptait 600, c’est peut-être parce qu’ils ne savent pas faire un cours…

Je te propose un pari : si tu réussis obliger les universitaires à se former correctement à la pédagogie pour que les étudiants puissent bénéficier d’un enseignement de qualité, je t’envoie une boite de chocolats, ou de carambars ! (faut absolument que tu goûtes les carambars barba papa).

A part ça, l’autre jour, j’ai eu une idée pour récupérer un peu de thunes pour combler notre dette publique. Sur M6 est diffusée l’émission « Mariés au premier regard ». Je t’explique le principe. Deux docteurs en psychologie ont fait passé des tests de personnalité à des hommes et des femmes. Ils ont ensuite déterminé qui irait bien avec qui et ont décidé d’organiser leur mariage sans qu’ils ne se soient vu avant.

J’ai fait des calculs rapides : pour qu’ils suivent des études jusqu’au doctorat, la France a dépensé environ 100 000 euros pour chacun. La France a dépensé 100 000 € pour qu’ils deviennent organisateur de mariages forcés. Mais ils ne sont pas les seuls. A peu près la même émission a été diffusé sur W9 cet été. Cette fois-ci, les docteurs en psycho avaient pour but d’organiser une partouze. On a mis 100 000 pour qu’ils deviennent des tenanciers de bordels…. D’où mon idée : et si on leur demandait de rembourser le montant que la société française a mis sur eux pour qu’ils deviennent proxénètes ? T’en penses quoi ? On pourrait l’appeler la taxe connerie.

Sinon, dans un autre domaine, depuis hier, il y a un truc qui me chiffonne. J’ai écouté ton discours prononcé d’Abu Dhabi et tu as dit « nos religions sont liées ». Alors bon, peut-être que je n’ai pas très bien compris quelle était ta fonction depuis quelques mois. (Dans ce cas là, n’hésite pas à me le dire, je ne m’en vexerai pas). Mais il me semble que tu es le chef de l’Etat Français ? Non? J’ai crû comprendre que tu étais le big boss de la république française. Mais si , tu sais, ce truc laïque, sans religion d’état! Tu vois de quoi je parle ? Alors pourquoi, hier, tu as parlé de « nos » religions puisqu’en France on n’en a pas ? C’est à cause de la chaleur que tu as dérapé ? Tu étais brassé par le trajet en avion ? ou alors tu étais complètement ému par la beauté du musée? J’ai besoin de savoir.

J’espère que nous aurons prochainement l’occasion de nous voir. Je ne sais pas trop quand je monte à Paris. Sûrement bientôt. Je te tiens au courant.

Bises,

Anne-Lise

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.