Quai Saint-Antoine

Nov 6, 2019

Pour midi, deux options s’offrent à moi : des pâtes au beurre comme les dix derniers jours ou un poulet rôti avec de la butternut confite. Les pâtes du placard prêtes en sept minutes ou le bon petit plat m’obligeant à sortir faire les courses.

Le temps d’enfiler un large manteau pour cacher mon jogging à la propreté discutable ; et me voilà trente minutes plus tard quai Saint-Antoine au milieu du marché.

Même si tout le week-end j’ai évité mon miroir, je sais mon teint gris, mon bouton d’herpès et mes cheveux gras.

Comment font toutes ces nanas pour être tirées à quatre épingles à dix heures du matin alors que tout laisse à penser qu’elles ont aussi dû s’occuper de leurs trois marmots, eux aussi impeccablement préparés.

Dans ce marché, tout dégouline de perfection : les mamans, les enfants, les poulets rôtis, les butternuts… Tout est encore plus parfait qu’un sport publicitaire de la famille Ricorée.

La Saône trouble pourtant la fête. Son eau boueuse assombrit cette vitrine. Marron, elle glisse au pied du marché, transportant les dégâts d’un orage.

Dans quelques heures, il ne restera sur le quai Saint-Antoine que des déchets. Peu à peu la rivière retrouvera sa clarté.

Anne-Lise

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voilà plus de 15 ans que j’écris des histoires plus ou moins proches d’anecdotes personnelles vécues. Avec les mots, je transforme un quotidien somme toute très ordinaire en épopée digne des plus grands chevaliers.

Musique
CHANSON
berceuse, romance, mélodie, refrain, rengaine, air, baliverne, sornette, fadaise, conte, poème, histoire

Catégories

Ça vous titille ? Venez ! On cause en commentaire.