BTS CGE 2024 : Préparation au rattrapage

Juil 1, 2024

Aujourd’hui à 14h30, j’ai appris que je devais aider mes étudiants de BTS à préparer leur épreuve de rattrapage de culture générale demain à 10h. Pour leur donner un coup de pouce, j’ai fait appel à l’intelligence artificielle !

Grâce à NotebookLM, j’ai transformé tous mes cours en PDF en fiches de révision pratiques, des conseils pour l’épreuve, et une liste de questions sur mesure. Je vous partage ce travail ci-après.

Si vous souhaitez intégrer l’IA dans vos méthodes d’enseignement, je propose des formations sur mesure. Intéressés ? Contactez-moi !

Présentation de l’épreuve de rattrapage

L’épreuve orale de rattrapage de Culture Générale et Expression du BTS vise à évaluer votre capacité à analyser des documents et à construire un discours argumenté en lien avec les thèmes étudiés pendant l’année. Voici une méthodologie en plusieurs étapes pour vous aider à aborder cette épreuve :

Phase de préparation (20 minutes):

  1. Choix du sujet : Lisez attentivement les deux sujets proposés, chacun portant sur un thème différent. Choisissez celui qui vous semble le plus familier et sur lequel vous vous sentez le plus à l’aise pour argumenter.
  2. Analyse des documents :
    • Document textuel: Lisez attentivement le texte en identifiant sa nature (article, extrait littéraire, essai…), son auteur, son contexte de publication. Dégagez l’idée principale du texte et les arguments qui la soutiennent. Repérez les passages clés en lien avec le thème et la question posée.
    • Document non textuel: Analysez l’image (photographie, affiche, tableau…) en observant sa composition, les éléments représentés, les couleurs, les symboles. Interprétez le message que l’image cherche à transmettre et identifiez les liens possibles avec le thème et le document textuel.
  3. Confrontation des documents : Mettez en relation les deux documents en recherchant les points communs, les différences, les oppositions ou les complémentarités. Demandez-vous comment chaque document éclaire le thème sous un angle différent et comment ils nourrissent votre réflexion.
  4. Mobilisation des connaissances : Reliez les idées dégagées des documents aux contenus étudiés en cours. Cherchez des exemples d’œuvres, d’auteurs, de concepts qui vous permettent d’enrichir votre analyse et de construire un propos personnel.
  5. Elaboration d’un plan : Structurez votre discours de manière cohérente, en trois parties par exemple (introduction, développement, conclusion), sans que cela soit une obligation. Notez les idées principales que vous allez développer pour chaque partie, en vous appuyant sur les documents et vos connaissances.

Phase de passage (20 minutes) :

  1. Présentation et confrontation des documents (10 minutes):
    • Commencez par introduire le sujet et la question posée.
    • Présentez succinctement les deux documents (nature, auteur, contexte).
    • Dégagez l’idée principale de chaque document et mettez-les en relation.
    • Expliquez clairement en quoi ces documents éclairent votre réflexion sur le thème.
    • Veillez à articuler votre propos et à utiliser un langage clair et précis.
  2. Entretien (10 minutes) :
    • Soyez attentif aux questions de l’examinateur et répondez de manière précise et argumentée.
    • N’hésitez pas à développer vos idées, à donner votre avis et à justifier votre point de vue.
    • Appuyez-vous sur les documents, les exemples étudiés en cours et votre culture générale pour enrichir votre propos.
    • Montrez votre capacité à dialoguer, à argumenter et à nuancer vos propos.

N’oubliez pas que le jury évalue votre capacité à mobiliser vos connaissances et votre esprit critique, plus que votre capacité à réciter le cours. Soyez clair, synthétique et allez à l’essentiel.

Thème n°2 : Paris, ville capitale?

L’attractivité de Paris

L’attractivité de Paris repose sur des éléments variés, incluant son histoire, son architecture, son rayonnement culturel et artistique. Les documents fournis soulignent certains aspects de cette attractivité, mais ne développent pas une analyse exhaustive des enjeux.

L’attractivité touristique :

Paris attire chaque année des millions de visiteurs en raison de ses célèbres monuments comme la Tour Eiffel, le Louvre ou Notre-Dame. Cette activité touristique représente une source de revenus importante pour la capitale française. Cependant, les documents évoquent aussi un décalage entre l’image idéalisée de Paris, souvent véhiculée par la fiction comme la série « Emily in Paris », et la réalité d’une ville parfois confrontée à des problèmes de dégradation et de surmenage liés au tourisme de masse.

L’attractivité culturelle et artistique :

Paris est considérée comme une source d’inspiration pour les artistes, notamment les poètes, qui trouvent dans son atmosphère et son histoire une muse. Cette dimension culturelle et artistique participe à l’attractivité de Paris en tant que capitale mondiale.

L’attractivité économique :

Si les documents ne détaillent pas les enjeux économiques de l’attractivité de Paris de manière générale, ils abordent la question du luxe. Paris est considérée comme une capitale du luxe, notamment à travers la présence de ses grands magasins et la mise en avant de marques prestigieuses dans des œuvres de fiction comme « Emily in Paris ».

Mots clés et expressions :

● Attractions touristiques

● Ville lumière

● Incontournables

● Image idéalisée

● Décalage

● Surmenage

● Luxe

● Histoire

● Culture

● Art

Références culturelles :

● Série « Emily in Paris »

● Les Champs-Élysées

● La Tour Eiffel

● Le Louvre

● Notre-Dame

● Le pont Mirabeau

● Le Père Goriot, Honoré de Balzac

● Le Flâneur des deux rives, Guillaume Apollinaire

● Le Paysan de Paris, Aurélien, Louis Aragon

Les défis de Paris

Attractivité et Sur-Tourisme : Paris est une ville mondialement connue pour ses monuments et son rayonnement culturel, attirant des millions de visiteurs chaque année. Cependant, cette popularité a un prix : sur-fréquentation, augmentation des prix, et dégradation de l’expérience touristique.

Durabilité et Environnement : Paris fait face au défi de concilier son attractivité avec la protection de l’environnement. La ville a pris des mesures pour améliorer la qualité de l’air et encourager les modes de transport durables. La candidature aux Jeux Olympiques de 2024 met également en avant l’héritage et le développement durable.

Inégalités Sociales et Gentrification : L’essor économique de Paris s’accompagne d’une augmentation des inégalités sociales. La gentrification, processus de transformation des quartiers populaires en zones plus aisées, est un sujet de préoccupation majeur. L’augmentation des prix de l’immobilier et le déplacement des populations les plus pauvres vers la périphérie sont des conséquences directes.

Représentation et Réalité : L’image idéalisée de Paris, souvent véhiculée par les médias et la culture populaire, contraste parfois avec la réalité de la ville vécue par ses habitants. La série « Emily in Paris » illustre cette tension entre le fantasme et la réalité.

Mots Clés :

● Tourisme de masse

● Syndrome de Paris

● Développement durable

● Gentrification

● Inégalités sociales

● Sur-fréquentation

● Pollution

● Mobilités durables

● Représentation médiatique

Références Culturelles :

Livres :

Le Père Goriot et Illusions Perdues d’Honoré de Balzac : Offrent un aperçu des défis et des illusions de la vie parisienne au XIXe siècle, notamment l’ascension sociale et les inégalités.

Paris sans le peuple, la gentrification de la capitale d’Anne Clerval : Analyse le phénomène de la gentrification à Paris.

Films :

Les 400 coups de François Truffaut: La scène finale, évoquant l’éloge de la fugue, peut être mise en parallèle avec le désir d’échapper aux contraintes de la vie urbaine, un défi récurrent à Paris.

Séries :

Emily in Paris : Série télévisée qui présente une image idéalisée de Paris, souvent critiquée pour son manque de réalisme.

Tableaux :

La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix : Symbolise l’esprit révolutionnaire de Paris et son rôle de capitale engagée.

Photographies :

« Mendiante avenue des Champs Elysées » par Gerenne (2021) : Photographie qui illustre la présence de la pauvreté et des inégalités sociales dans un lieu emblématique de la richesse parisienne.

Paris, ville rêvée et fantasmée

Enjeux:

Paris comme lieu de tous les possibles : La capitale française incarne depuis des siècles un lieu d’opportunités, de liberté et d’ascension sociale, notamment pour les jeunes provinciaux ambitieux, comme le dépeignent de nombreux romans du XIXe siècle. La question se pose aujourd’hui de la pertinence de cette image face à un monde globalisé et connecté.

L’attrait contrasté de Paris : Si Paris représente la modernité, la vitesse et le pouvoir, elle est aussi associée à la solitude et à un certain mode de vie frénétique. Cette dualité amène à s’interroger sur la vision dichotomique opposant la capitale à la province, perçue comme un havre de paix et d’authenticité.

La persistance de l’image festive et artistique de Paris : Paris est souvent perçue comme une ville de fête, de liberté et d’excès, avec ses codes et ses univers singuliers. Il est intéressant d’analyser si cette image, souvent associée aux artistes, continue de fasciner et de faire rêver.

Le fossé entre la réalité et la fiction : L’image idéalisée de Paris, véhiculée par la littérature, le cinéma ou les séries télévisées, se heurte souvent à la réalité d’une ville parfois décevante pour les touristes.

Mots clés:

Rêve: Aspiration, désir, idéalisation, fantasme, illusion.

Imaginaire: Représentations collectives, mythes, projections, perceptions.

Ville Lumière : Surnom de Paris évoquant l’effervescence, la beauté et le rayonnement culturel.

Ascension sociale: Opportunités, réussite, pouvoir, ambition, contraste province/capitale.

Bohème: Vie de bohème, artistes, liberté, insouciance, Montmartre.

Références culturelles:

Littérature: Le Père Goriot et Illusions perdues d’Honoré de Balzac illustrent l’attrait de Paris pour les jeunes provinciaux en quête de réussite sociale et la désillusion que peut représenter la capitale. Le poème Paris de Paul Verlaine propose un regard ambivalent sur la capitale, entre fascination et critique.

Cinéma : Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet offre une vision fantaisiste et idéalisée de Paris, notamment du quartier de Montmartre. Emily in Paris, série télévisée à succès, présente une vision glamour et stéréotypée de Paris, nourrissant l’imaginaire d’une ville chic et romantique, mais éloignée de la réalité quotidienne….

Peinture : Les œuvres impressionnistes, notamment celles de Gustave Caillebotte et Auguste Renoir, ont contribué à façonner une image pittoresque et élégante de Paris.

Thème n°1 : Invitation au voyage

Rêves de Voyage, Voyages de Rêve

Le sous-thème « Rêves de voyage, voyages de rêve » interroge la nature même du voyage et son lien intrinsèque avec notre imaginaire.Il ne s’agit pas seulement de se déplacer physiquement, mais aussi et surtout de se projeter mentalement vers un ailleurs idéalisé.L’enjeu est de comprendre comment le voyage, avant même de se réaliser concrètement, prend forme dans nos esprits, nourri par nos aspirations, nos fantasmes et une certaine vision, souvent fantasmée, de l’ailleurs.

Mots clés:

Onirique: Relatif au rêve, à l’imaginaire. Le voyage comme expérience souvent vécue d’abord à travers le prisme de nos désirs et de nos projections mentales.

Horizon chimérique: L’idée d’un ailleurs idéalisé, souvent inaccessible, qui nourrit nos rêves de voyage. Une quête de l’exotisme, du dépaysement absolu.

Voyage immobile: La possibilité de « voyager » sans se déplacer physiquement, par l’imagination, la lecture, le cinéma, la contemplation d’objets évocateurs.

Références culturelles

Littérature : « Horizons chimériques » de Jean de la Ville de Mirmont, « L’Idiot du Voyage » de Jean-Didier Urbain56, « Touriste » de Julien Blanc-Gras, « Chutes de pluie fine » de Christian Bobin, « Voyage en Belgique » de Victor Hugo, « Voyage en Orient » de Lamartine, « Ma bohème » d’Arthur Rimbaud, « Les regrets » de Joachim Du Bellay, « Chemin faisant » de Jacques Lacarrière.

Peinture : « La Liberté guidant le peuple » d’Eugène Delacroix, « Pluie, Vapeur et Vitesse – Le Grand Chemin de fer de l’Ouest » de William Turner, série artistique « Le voyage de la vie » de Thomas Cole.

Cinéma : « La Plage » de Danny Boyle4, « Les 400 coups » de François Truffaut, « Nous-York » de Géraldine Nakache et Hervé Mimran, « Les Tuche 2 » d’Olivier Baroux, « Touristes ? Oh yes ! » de Jean-Pierre Mocky, « Les Bronzés » de Patrice Leconte.

Voyage de classes

Déconstruction du « tourisme de masse »

La figure du « touriste » est également interrogée, notamment à travers des exemples tirés du cinéma. Les stéréotypes associés aux touristes, souvent dépeints comme superficiels et naïfs, sont mis en lumière et analysés. La comédie « Les Tuche 2 » sert d’exemple pour illustrer ces clichés. Le document nous invite à dépasser ces idées reçues et à comprendre les motivations et les aspirations qui se cachent derrière la pratique du tourisme de masse.

Voyage authentique versus tourisme de masse

La séquence explore également le clivage souvent établi entre le « voyageur » authentique, en quête d’expériences uniques et de rencontres profondes, et le « touriste », perçu comme un consommateur passif de paysages et de clichés. Des auteurs comme Sylvain Tesson et Jean-Didier Urbain sont mobilisés pour illustrer cette opposition. Cependant, le document incite à nuancer ce jugement et à s’interroger sur le bien-fondé du mépris affiché par certains envers les touristes.

Le voyage comme vecteur d’émancipation

La dimension émancipatrice du voyage, notamment pour les femmes, est mise en avant. Le document souligne que le voyage peut être synonyme de liberté et d’épanouissement personnel, permettant de s’affranchir des normes sociales et de découvrir de nouvelles perspectives. L’exemple de Simone de Beauvoir, figure emblématique du féminisme, est évoqué pour illustrer cette idée.

Une invitation à la réflexion critique

En conclusion, le sous-thème « Voyages de classe » ne se contente pas de décrire les différentes formes de tourisme. Il encourage une réflexion critique sur les liens entre voyage et société, en interrogeant les représentations, les préjugés et les inégalités qui traversent le monde du voyage. La séquence pédagogique invite ainsi les étudiants à dépasser les idées reçues et à développer un regard plus nuancé et approfondi sur les enjeux sociaux et culturels du voyage.

Mots clés

Démocratisation des voyages : Le document remet en question l’affirmation du bulletin officiel selon laquelle le voyage s’est démocratisé. Il souligne que pour certains étudiants, issus de milieux défavorisés, le voyage reste « l’apanage d’une élite sociale ».

Figure du touriste : La séquence s’interroge sur les idées reçues concernant le tourisme et la figure du touriste, souvent perçue négativement. Les documents mentionnent le « snobisme du dénigrement des touristes » et invitent à réfléchir à ce qui se cache derrière cette attitude.

Opposition voyage/tourisme : Le document explore l’opposition souvent faite entre le « voyageur » authentique et le « touriste » superficiel. Des auteurs comme Sylvain Tesson et Jean-Didier Urbain sont cités pour illustrer cette opposition.

Voyage et transformation : La séquence aborde également la dimension transformatrice du voyage, en particulier pour les femmes. L’exemple de Simone de Beauvoir, qui a voyagé seule et librement, est évoqué.

Références culturelles pour approfondir la réflexion :

Littérature :

« L’Idiot du Voyage », introduction à la première partie de l’ouvrage « Portrait du touriste en chien triste, Histoire d’un mépris », de Jean-Didier Urbain.

« Le voyage était presque parfait », de Jean-Didier Urbain

« Touriste » de Julien Blanc-Gras

Article du Monde diplomatique  » Du « grand tour » à Sciences Po., le voyage des élites ? » par Bertrand Réau

Cinéma : « Les Tuche 2 » d’Olivier Baroux

Le grand voyage

Le voyage comme rupture : l’exemple de Rimbaud

Pour illustrer cette idée, le poète Arthur Rimbaud est mis en avant comme figure emblématique du voyage initiatique. Sa vie aventureuse, marquée par la fugue et l’exploration de territoires lointains, notamment l’Afrique, est présentée comme un exemple de rupture avec les conventions sociales et de quête de soi.1 Le corpus proposé aux étudiants inclut des poèmes de Rimbaud tels que « Ma bohème » et « Le Bateau ivre », ainsi que des documents audiovisuels retraçant son parcours singulier. La scène finale du film « Les 400 coups » de François Truffaut est également analysée en parallèle pour illustrer l’élan de liberté et de fuite associé au voyage.

Le voyage au féminin : émancipation et découverte de soi

La séquence 3 explore également la dimension émancipatrice du voyage pour les femmes.3 Des documents traitant des voyages au féminin, tels que l’extrait de « La Force de l’âge » de Simone de Beauvoir et des articles récents sur les femmes voyageant seules, sont proposés à l’analyse.3 Cette partie souligne les défis et les dangers potentiels auxquels les femmes peuvent être confrontées lors de voyages en solitaire, mais met également en avant le pouvoir du voyage comme outil d’affirmation de soi et de découverte personnelle.

Le voyage comme métaphore de la vie

Enfin, la séquence 3 aborde le voyage dans sa dimension métaphorique, en tant que symbole du parcours de la vie. La fable « Le Voyage » de Jean-Pierre Claris de Florian est étudiée pour illustrer cette idée, tout comme la série artistique « Le Voyage de la vie » de Thomas Cole. Cette approche invite les étudiants à réfléchir aux liens entre expériences vécues et construction identitaire, en considérant le voyage comme un processus de transformation intérieure.

En conclusion

Le sous-thème « Le grand voyage » encourage les étudiants à dépasser la simple description du voyage comme déplacement physique pour s’interroger sur ses dimensions psychologiques, sociales et existentielles. L’accent est mis sur le pouvoir transformateur du voyage, présenté comme une expérience capable de bouleverser les individus, de les ouvrir à de nouveaux horizons et de les aider à mieux se connaître.

Expressions clés:

Larguer les amarres: Indique le début d’un voyage, le moment où l’on quitte le port, au sens propre comme au figuré.

Faire ses bagages: Se préparer au départ, rassembler ses affaires en vue d’un voyage.

Bon vent ! Bon voyage !: Formules de souhait pour un voyage agréable et sans encombre.

Les voyages forment la jeunesse: Proverbe soulignant l’aspect formateur et enrichissant du voyage, notamment pour les jeunes.

Mérite le déplacement / Vaut le détour: Expressions utilisées pour qualifier un lieu ou une expérience qui mérite d’être vu(e) ou vécu(e) lors d’un voyage.

Poser ses valises: S’installer dans un lieu après un voyage, souvent de manière définitive ou pour une durée indéterminée.

Souvenirs de voyage: Objets, photographies, récits ou impressions qui rappellent un voyage passé.

Retour aux sources / Retour au bercail / Retrouver ses Pénates: Expressions évoquant le retour chez soi après un voyage, souvent synonyme de réconfort et de familiarité.

Faire son dernier voyage: Expression euphémique pour parler de la mort.

Références culturelles:

Littérature:

Les Mille et Une Nuits: Recueil de contes orientaux mettant en scène des voyages, des aventures et des personnages hauts en couleur.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal , « Le Spleen de Paris » : « Invitation au voyage »: Poème évoquant un voyage imaginaire vers un pays idéal, loin de la mélancolie parisienne.

Julien Blanc-Gras, Touriste : Roman contemporain explorant les dérives du tourisme de masse.

Nellie Bly, Le Tour du monde en 72 jours : Récit de voyage de la journaliste américaine qui a réalisé le tour du monde en un temps record pour l’époque.

Louis-Antoine de Bougainville, Voyage autour du monde : Récit d’exploration scientifique et géographique relatant le premier voyage autour du monde mené par un Français.

Jean de la Ville de Mirmont, Horizons chimériques: Recueil de poèmes célébrant le voyage et l’évasion vers des horizons lointains.

Stéphane Mallarmé, « Brise marine »: Poème symboliste évoquant l’appel du large et le désir d’évasion par le voyage.

Sylvain Tesson, Petit traité sur l’immensité du monde : Réflexion sur le voyage et l’importance de l’expérience directe du monde.

Simone de Beauvoir, La Force de l’âge : Roman autobiographique dans lequel Simone de Beauvoir raconte ses voyages et ses réflexions sur la liberté.

Cinéma:

Steven Spielberg, Les aventuriers de l’arche perdue : Film d’aventure archéologique mettant en scène un voyage périlleux à la recherche de l’arche d’alliance.

Danny Boyle, La Plage : Film explorant les dérives du tourisme et la quête d’un paradis perdu.

Patrice Leconte, Les Bronzés: Trilogie cinématographique satirique sur les vacances et les comportements des touristes français.

Musique:

Joe Dassin, « Champs-Élysées »: Chanson emblématique de Paris, évoquant l’ambiance festive et cosmopolite de l’avenue.

Ridan, « Heureux qui comme Ulysse »: Chanson reprenant le célèbre sonnet de Joachim Du Bellay sur le thème du retour au pays natal.

Peinture:

Les orientalistes du XIXe siècle: Mouvement pictural fasciné par l’Orient et ses paysages exotiques.

Thomas Cole, Le Voyage de la vie : Série de tableaux allégoriques représentant les différentes étapes de la vie humaine comme un voyage.

Photographie:

Martin Parr: Photographe britannique connu pour ses clichés ironiques et critiques sur le tourisme de masse.

Autres:

Le Guide bleu : Collection de guides touristiques réputée pour son sérieux et sa précision.

Le Guide du Routard : Guide touristique alternatif et anticonformiste, plébiscité par les voyageurs indépendants.

Le groupe Facebook « We are backpackeuses ! »: Communauté en ligne de femmes voyageant seules et partageant conseils et récits de voyage.

Questions en vrac pour réviser efficacement

Thème : Paris

  1. Laquelle des affirmations suivantes ne reflète pas une problématique liée au thème « Paris, ville capitale ? »:

○ Paris est-elle une ville attractive et fascinante ?

○ Paris est-elle une ville risquée qui peut faire perdre la tête ?

○ Paris est-elle une ville en déclin, délaissée par rapport au reste de la France ?

○ Paris est-elle une capitale représentative de la France ?

2. Lorsqu’on analyse Paris d’un point de vue historique, quels sont les éléments clés à prendre en compte ?

3. Quels sont les avantages et les inconvénients du tourisme à Paris ?

4. Expliquez en quoi l’image de Paris comme « ville lumière » peut être considérée comme idéalisée.

5. Quels sont les enjeux de l’accueil des Jeux Olympiques pour une ville comme Paris ?

6. En quoi la série « Emily in Paris » présente-t-elle une vision potentiellement irréaliste de la ville ?

7. Expliquez le phénomène de gentrification et ses conséquences sur la population parisienne.

8. Comment les disparités sociales se manifestent-elles dans les différents arrondissements de Paris ?

9. Paris est-elle une ville qui favorise les rencontres ou la solitude ? Justifiez votre réponse.

10. Quelles sont les mesures prises par la ville de Paris pour faire face au défi climatique ?

11. Analysez la pertinence de l’expression « Paris, capitale du luxe ».

12. Comment la représentation de Paris dans la littérature et la poésie a-t-elle évolué au fil du temps ?

13. En quoi l’architecture parisienne peut-elle être considérée comme une forme d’art ?

14. Quel est le rôle des espaces verts dans la vie quotidienne des Parisiens ?

15. Comment la Seine influence-t-elle l’identité de Paris ?

16. Quels sont les défis liés à la gestion d’une ville aussi densément peuplée que Paris ?

17. Comment la mondialisation a-t-elle impacté Paris ?

18. En quoi Paris peut-elle être considérée comme un carrefour culturel ?

19. Quels sont les enjeux liés à la préservation du patrimoine historique de Paris ?

20. À votre avis, quel est le plus grand défi auquel Paris est confrontée aujourd’hui ?

Thème : Le Voyage

1. Expliquez la différence entre les termes « tourisme » et « voyage » tels qu’ils sont souvent perçus.

2. En quoi les congés payés ont-ils révolutionné le rapport au voyage pour une grande partie de la population ?

3. Quels sont les différents types de voyages et leurs motivations ?

4. Comment l’évolution des moyens de transport a-t-elle influencé notre façon de voyager ?

5. Expliquez en quoi le voyage peut être considéré comme une invitation à rêver.

6. Quels sont les avantages et les inconvénients du voyage organisé par rapport au voyage en indépendant ?

7. En quoi le tourisme de masse peut-il avoir un impact négatif sur les destinations ?

8. Comment le voyage peut-il contribuer à l’ouverture d’esprit et à la découverte de soi ?

9. Quels sont les défis et les risques potentiels liés au voyage ?

10. Expliquez en quoi le voyage peut être perçu comme une forme d’évasion.

11. Comment la littérature et le cinéma ont-ils contribué à façonner notre imaginaire du voyage ?

12. Quels sont les enjeux éthiques liés au voyage, notamment en ce qui concerne l’impact environnemental et social ?

13. Comment le voyage peut-il nous aider à mieux comprendre le monde et les autres cultures ?

14. Expliquez la notion de « voyage initiatique » et ses différentes formes.

15.

En quoi le voyage peut-il être source d’inspiration artistique ?

16. Comment le développement du numérique a-t-il transformé notre façon de voyager ?

17. Quels sont les avantages et les inconvénients du voyage en solitaire par rapport au voyage en groupe ?

18. Comment le voyage peut-il nous aider à sortir de notre zone de confort ?

19. En quoi le voyage peut-il être une expérience enrichissante, même s’il est de courte durée ?

20. À votre avis, quelle est la principale motivation qui pousse les gens à voyager ?

Anne-Lise

Ne loupez aucun article !

Pour recevoir un mail hebdomadaire avec les derniers articles publiés sur le blog et Anne-Lise fait des chansons.

J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité de ce site.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formatrice et chercheure en rédaction, éducation et intelligence artificielle.

Catégories

Prendre un rendez-vous découverte